les villes où il est le plus difficile de se déplacer

Les Dossiers de RTL.fr

Les transports dans les plus grandes villes de France

Cette carte représente les villes les plus embouteillées et celles qui ont le meilleur réseau de transport en commun. Cliquez sur les cercles pour en afficher les données.

Marseille, ville la plus embouteillée

Du côté du trafic routier, la palme d’or de la ville la moins fluide revient à Marseille, d’après l’indice de congestion (taux d’embouteillage) délivré par le navigateur GPS TomTom. La cité phocéenne connaît 40% de congestion. Un Marseillais perd ainsi 46 minutes en moyenne sur un trajet entre son bureau et son domicile, à l’heure de pointe.

Juste derrière Marseille, il y a Paris, avec 36% de congestion. À 8 heures, tous les matins, le périphérique est bouché à 70%. Lyon se classe en troisième position avec 39 minutes de perdues dans les trajets quotidiens.

Dans les grandes agglomérations, Lille s’en sort le mieux : 21% de congestion. C’est quand même 31 minutes de perdues aux heures de pointe.

Lyon, première sur les transports en commun

Dans les villes qui connaissent un trafic chargé, les transports en commun peuvent être une bonne alternative. Le critère le plus pertinent pour mesurer l’efficacité d’un réseau est le nombre de trajets entrepris par les habitants chaque année. Et c’est Lyon qui sort en tête des villes les plus performantes, avec 323 voyages effectués annuellement par personne. La ville a aussi investi 160 millions d’euros dans le tramway, le métro et le bus.

Strasbourg, avec son tramway vieux de 20 ans, occupe la deuxième place avec 240 voyages par habitant. Et puis la ville de Jean-Marc Ayrault, Nantes, se classe troisième : 201 trajets en transport en commun y sont effectués par an par habitant.

Bonne note aussi pour Grenoble et Rennes. Et en milieu de classement on retrouve beaucoup de villes moyennes qui ont investi dans le tramway, comme Angers, Brest, Orléans, Le Mans, Dijon, Le Havre, Clermont-Ferrand… 25 villes au total en France en sont équipées.

Carton rouge pour Toulon

La fédération des usagers des Transports décerne le bonnet d’âne à Hubert Falco, le maire UMP de Toulon. Ce dernier voulait le tramway en 2005 puis a opté pour un bus en 2006. Mais en 2012, la justice a cassé le marché. Résultat : 200 millions d’euros ont été investis pour rien et dix années ont été perdues.

Les villes où les transports sont gratuits

Une dizaine de villes en France pratiquent la gratuité des transports comme Aubagne, Gap, Châteauroux, Issoudun, Vitré… Mais ces exemples sont peu suivis car ça coûte cher aux municipalités, la qualité du service n’est pas toujours au rendez-vous et les entreprises se retrouvent taxées pour compenser le manque, alors que les usagers ne règlent que 20% de la facture.

Grenoble, première sur l’accessibilité aux handicapés

D’après l’Association des paralysés de France, Grenoble est la ville où les transports sont le plus adaptés, suivie de Nantes, Belfort et Caen. Paris est en milieu de tableau, Marseille à la traîne à la 83ème place, et Chaumont, en Haute-Marne, se retrouve en bas du classement.

admin publié à 2014-3-3 Catégorie: AUTOCARS, TAXIS, TRANSPORTS, TRANSPORTS SUD OUEST

Laisser une réaction

(Ctrl + Enter)